Huiles essentielles : On fait le point avec la DGCCRF

Les huiles essentielles peuvent être utilisées à des fins diverses et variées, que ce soit dans les domaines comme les cosmétiques, les denrées alimentaires, etc …). Toutefois, une mauvaise utilisation de ces produits peut s’avérer dangereuse en particulier quand on parle de personnes agées. Nous avons décidé de faire le point avec la DGCCRF.

L’huile essentiel c’est quoi ?

L’huile essentielle est un produit odorant obtenu à partir d’une matière première végétale et selon un procédé technique bien précis. Ces huiles essentielles peuvent notamment être vendues à des fins cosmétiques, alimentaires et thérapeutiques. On les utilisent comme parfums d’ambiance, en application sur la peau ou en inhalation.

La DGCCRF c’est quoi ?

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) propose quelques conseils pour utiliser les huiles essentielles en toute sécurité.

Concernant les gestes à adopter, la DGCCRF recommande de :

  • réaliser un test d’allergie avant toutes utilisations d’une huile essentielle pour éviter toutes allergies ;
  • demander l’avis d’un professionnel avant d’ingérer une huile essentielle;
  • lire les notices d’utilisation des produits ;
  • veiller à la qualité des huiles essentielles, aux garanties annoncées sur leur provenance et au mode de culture dont elles sont issues ;
  • se laver les mains après un massage ou une application cutanée.

Concernant les gestes à éviter, la DGCCRF conseille notamment de ne pas :

  • laisser les huiles essentielles à la portée des enfants ;
  • utiliser des huiles essentielles si l’on est un enfant, une femme enceinte ou allaitante, une personne âgée ou une personne souffrant de pathologies chroniques ;
  • appliquer des huiles essentielles sur les muqueuses, le nez, les yeux, les oreilles et les zones ano-génitales ;
  •  chauffer une huile essentielle pour la diffuser.

Laisser un commentaire